Article 5 de la série Jeunes diplômés : êtes-vous polyglotte?

La Tour de Babel d'après Pieter Bruegel the Elder

Vous rappelez-vous comment Dieu a fait cesser la construction de la tour de Babel dans l’antiquité? En confondant les langues parmi les bâtisseurs! C’était donc une malédiction jetée parmi les hommes. D’ailleurs, cela est vrai pour toutes sortes de raison à commencer par le ralentissement des échanges culturels, politiques ou commerciaux. Et oui, depuis cet épisode il faut des traducteurs, des interprètes et aussi apprendre les langues véhiculaires de l’époque dans laquelle on vit. Pour augmenter ses chances professionnelles, l’apprentissage du deuxième langue en tout cas paraît inévitable.

D’autant plus en Suisse où le plurilinguisme est pourrait-on dire une « institution ». C’est d’ailleurs une pratique qui, au niveau institutionnel, remonte au XIXe siècle, lors de la reconnaissance du français et de l’italien comme «langues nationales de la Confédération» dans la Constitution de 1848. Lire la suite sur le Dictionnaire historique de la suisse
Le plurilinguisme a des conséquences sociales, linguistiques, politiques, économiques et pédagogiques qui sont aujourd’hui étudiés par différentes institutions. -> Observatoire européen du plurilinguisme -> Institut de plurilinguisme de l’université de Fribourg.

Mais me direz-vous peut-être : en quoi le plurilinguisme concerne-t-il les jeunes diplômés?

Continuer à lire … « Article 5 de la série Jeunes diplômés : êtes-vous polyglotte? »

Article 4 de la série Jeunes diplômés : pendulaire tu seras!

Pour faire suite à la série d’articles concernant les jeunes diplômés et la recherche d’emploi, voici déjà le 4ème volet dont le thème est le lieu de domicile, la mobilité et  la recherche d’emploi.
Si étudiant et mobilité vont souvent de pair, ce n’est pas toujours le cas des jeunes diplômés, qui souhaitent se fixer à un endroit. En Suisse, une telle attitude est-elle bien raisonnable?
Toutefois, bien qu’être mobile soit souvent le symbole d’ouverture d’esprit et de flexibilité, le pendulaire n’est pas forcément toujours bien vu des employeurs, souvent pour des questions de coûts. Alors si vous êtes un pendulaire convaincu et souhaitez le demeurer, comment postuler à distance de manière à convaincante ?
Aussi dans cet article : Une petite fenêtre sur l’encouragement à la mise en place de plans de mobilité dans les entreprises.
(Image à la une : Photo de Haykel Ezzeddine)

Continuer à lire … « Article 4 de la série Jeunes diplômés : pendulaire tu seras! »

Article 3 de la série Jeunes diplômés : vous ne trouvez pas d’emploi, à qui la faute?

Le mot "experience" mit en évidence en rouge et sur un fonds de mots flous.Dans le contexte d’une conjoncture économique réduite et d’un marché du travail toujours plus compétitif, les jeunes diplômés ont parfois de la peine à se faire une place. Ces derniers clament souvent qu’en raison de leur inexpérience et de leur âge, les employeurs ne leur donnent pas leur chance. D’où le fameux : « Mais comment je suis censé avoir de l’expérience si on ne m’engage pas? » Ce qui reviens à dire : « Si je ne trouve pas de travail, c’est pas d’ma faute. »
Je souhaite donc une bienvenue à tous ceux qui trouvent que cet argument est hyper restrictif, un peu gnan gnan voire lâche.
Dans cet article, apprenez à utiliser l’inexpérience à votre avantage!

Continuer à lire … « Article 3 de la série Jeunes diplômés : vous ne trouvez pas d’emploi, à qui la faute? »